Catalogues Stores
SIDENAV.CONFIGURATOR
SIDENAV.SEARCH
SIDENAV.CATALOG
Hero Image RIKA shop
scroll down

Ren­con­tre avec …

Qu'il s'agisse d'une personne en reconversion, d'un professionnel du poêle ou d'un partenaire RIKA de longue date, la passion des poêles et du feu unit tous nos gérants de magasins Premium RIKA. Nous vous présentons deux de nos entrepreneurs à travers ces interviews exclusives.

... JULIEN DOMENGHINI, MAGASIN PREMIUM RIKA AMIENS.

RIKA : Pourquoi RIKA ?
Julien :
Quand je suis rentré dans le magasin de Compiègne pour la première fois, ça avait l’allure d’un Apple Store : c’était super beau, le poêle tournait, il avait une super flamme et ça ne faisait pas de bruit. Même sans être un prospect, j’ai tout de suite vu que le produit dégageait un truc. C’est comme quand on a un IPhone ou un Mac dans les mains, on se dit qu’il y un truc : ça respire la qualité !

RIKA : Pour quelles raisons avez-vous ouvert un magasin Premium ?
Julien : Professionnellement, c’était l’occasion pour moi de monter ma première société. J’ai été également motivé par le marché du granulé, qui était en plein essor. Je me suis donc renseigné et RIKA proposait les machines les plus fiables, les plus performantes et c’est ce qui se fait de mieux sur le marché. Je me suis donc lancé après avoir visité le siège de RIKA France et rencontré Philippe JUNG. Tout le monde est un peu amoureux de la marque.
C’était une opportunité professionnelle et personnelle. Je connais Jérémy COLOM (Gérant de RIKA Compiègne et Président de RIKA Amiens) depuis un certain temps, c’est quelqu’un de très pointilleux donc je savais que le faire en commun accord avec lui ça ne pouvait que marcher.

RIKA : Comment décrieriez-vous votre culture d’entreprise ?

Julien : Je voulais monter quelque chose de sérieux dès le début, qu’on vende ou qu’on ne vende pas, l’idée c’était de suivre le client tout le long de son parcours. Notre objectif c’est : accueillir, renseigner, suivre et après maintenir la relation client lors des entretiens. Quand on a un client on ne le lâche pas, ce n’est pas parce qu’on a fait une vente que c’est terminé. Si je n’avais pas réussi à mener cette philosophie dans le magasin, ça n’aurait peut-être pas pris cette ampleur-là. Et c’est également important d’avoir des bonnes équipes.

RIKA : Quels conseils donneriez-vous à un futur entrepreneur RIKA ?

Julien : Pour ouvrir un magasin Premium RIKA c’est très important de connaître la ville où l’on souhaite s’implanter, l’environnement, les concurrents et les axes passants. On s’est implanté ici parce qu’il y a 40 000 passages de voitures par jour, c’est l’une des zones les plus attractives d’Amiens. On a des confrères et des concurrents qui sont à proximité donc une personne, même si elle ne vient pas chez nous à la base, passe forcément devant le magasin. Être déjà implanté dans la ville, c’est ça qui m’a énormément aidé parce que je connais les emplacements stratégiques et j’ai un bon réseau.

RIKA : Pour vous, quel est l’intérêt d’ouvrir un magasin Premium plutôt qu’un multimarque ?

Julien : Lorsque l’on vend une seule marque, on en devient expert : dans le discours commercial, la connaissance des produits, les installations, le SAV. La relation avec RIKA France est simple et rapide. En termes de consommation en France, les gens reviennent de plus en plus vers du monomarque, ils ne veulent pas être embêtés et ils sont prêts à mettre le prix pour avoir un produit et un suivi de qualité par la « maison mère » et surtout n’avoir qu’un seul interlocuteur. C’est surtout ça notre force, en termes de gestion, de vente et de sérieux. En plus, avoir le nom de la marque en tant qu’enseigne du magasin ça marque beaucoup plus.

RIKA : Avez-vous un modèle préféré ?

Julien : Le commercial dira toujours le DOMO, c’est vraiment un appareil au top à tout point de vue. Mais j’affectionne particulièrement le SONO, qui serait le petit frère du DOMO. C’est une machine qu’on a beaucoup vendue, on a très peu de SAV sur cet appareil, il ne prend pas de place, il se décendre automatiquement, il s’adapte très bien dans les superficies de maisons qu’on a dans les alentours d’Amiens, qui sont souvent des pavillons de 80-100m², assez bien isolés. Et puis esthétiquement il est très beau. Je pense que c’est un bon compromis.

RIKA : Avez-vous une anecdote amusante avec un client ?

Julien : Un samedi matin, un client rentre dans le magasin avec un projet de poêle. Quand il voit les poêles dans le magasin il a des paillettes dans les yeux donc on lui fixe un rendez-vous, on lui fait un devis puisqu’il était venu avec des photos, etc. Puis il sort du magasin, il arrive au rond-point (à 50m) et il a fait demi-tour, il est revenu au magasin et il a signé.

RIKA : En 3 mots, RIKA Amiens c’est quoi ?

Julien : Proximité, esprit d’équipe et passion.
Voilà, le réseau RIKA c’est une grosse structure avec un esprit familiale, il y a le côté sérieux de la grosse structure mais en même temps c’est très familial. Nos clients ils boivent le café avec nous, on leur montre l’entrepôt, il voit les photos d’installations dans le showroom : c’est accueillant, chaleureux et dynamique. Je dirai que ce n’est pas l’entreprise RIKA, mais plutôt la « maison » RIKA.

RIKA : Comment appréhendez-vous l’avenir du marché ?

Julien : À très court terme, je pense qu’on va avoir un hiver assez difficile sur les appareils à granulés. Sur le moyen terme, on est sur une pente montante, le bois reste le combustible le plus abordable. Sur le long terme, c’est l’avenir ! Le bois restera une valeur sûre en termes de combustible, de qualité et de rendement. En termes de design aussi car c’est toujours sympa d’avoir une belle flamme.
Je pense qu’on aura de belles opportunités en design et en innovation, on verra de plus en plus de produits sophistiqués. En parlant plus particulièrement de domotique, on voit des appareils connectés : le poêle est autonome tout en gardant sa fiabilité. Le marché est ultra porteur, il faut juste s’adapter et rester sérieux.

Julien Domenghini_RIKA AMIENS
Julien Domenghini


Plus d’information sur le magasin Premium RIKA Amiens.

... VANESSA MAGNIER & CYRIL SILVA, MAGASIN PREMIUM RIKA SOISSONS

RIKA : Comment avez-vous découvert la marque RIKA ?
Cyril :
Dans mon métier de chauffagiste je travaillais déjà pour Philippe JUNG, donc c’est comme ça que j’ai connu la marque RIKA. Ensuite, j’ai commencé à m’y intéresser un peu plus et puis j’ai visité le siège de RIKA France. En rapport avec mon ancien métier, je savais que le fioul était en train de vivre ses dernières années, on était au courant que le gaz allait être interdit dans la construction neuve et qu’il fallait une solution alternative. On faisait des pompes à chaleur mais on ne peut pas la mettre partout donc on voulait autre chose et c’est pour cette raison qu’on s’est penché sur le poêle à granulés.
Vanessa
: Après sa rencontre avec Philippe, Cyril m’a parlé du projet d’un magasin à Soissons. Donc je me suis demandé si les poêles allaient me plaire puisque je viens d’un secteur très différent. On a donc visité le siège de RIKA France et le magasin RIKA Amiens, on a été formé par la suite et c’est comme ça que je suis tombée amoureuse des poêles RIKA. J’ai adoré les poêles, leur design, leur qualité. Avec les différents échanges qu’on a eus, on a tout de suite accroché, on était rassuré et donc on a décidé de foncer.

RIKA : Vous dirigez en couple le magasin. Quels conseils donneriez-vous à un couple qui souhaiterait se lancer dans l’aventure RIKA ?

Cyril
: J’ai toujours travaillé en famille puisque je travaillais dans l’entreprise de mon père. C’est difficile de faire la coupure entre la journée au travail et le soir quand on rentre à la maison. Avec Vanessa on est complémentaire, ce qui est un avantage et quand on rentre le soir avec des soucis au travail, on se comprend tout de suite.
Vanessa
: Je rejoins Cyril sur le fait que c’est bien de pouvoir partager des choses, on se comprend et on arrive à en parler. Quand j’arrive à la maison je stoppe, bien sûr s’il y a un problème on les règle, mais je mets des barrières parce que sinon on n’a plus de vie familiale. On a deux enfants donc il faut qu’on pense à eux. Cyril, dans son précédent métier, il ne mettait pas de barrière et ça créait des tensions dans le couple et dans la famille, ce n’était pas le but aujourd’hui. Donc ce n’est pas facile de travailler en couple mais heureusement que moi je fais la partie bureau et Cyril la partie technique et ça nous va très bien. On arrive à faire la part des choses.

RIKA : Comment caractériseriez-vous votre style de vente ?

Vanessa
: Nous, on est des personnes assez simples, on reste nous-même et naturel avec la clientèle, ce qui leur plaît beaucoup. Aujourd’hui, c’est clair qu’une bonne partie des clients viennent chez nous pour la marque. On insiste beaucoup sur le fait que les produits RIKA sont de qualité, en fonte avec de la pierre naturelle et on joue beaucoup sur la contenance en granulés puisqu’on a très peu de concurrents qui ont des contenances comme les nôtres et puis le silence est notre argument phare puisque c’est l’avantage le plus important de RIKA.

RIKA : Quelles sont les principales qualités pour entrer dans l’univers RIKA ?

Cyril : On a la chance d’être complémentaire. Moi, je sors de l’univers du chauffage et Vanessa était dans le commerce. Rester simple c’est une grosse qualité parce que les clients n’aiment pas être pris de haut. Et puis, démarrer tout doucement même si c’est compliqué parce qu’il faut essayer de prendre son temps. Quand on recrute il faut prendre du personnel de qualité parce qu’on représente une marque très qualitative donc il faut des salariés à l’image de la marque.

RIKA : Quels avantages le concept de magasin premium présente-il pour vous ?

Vanessa
: Pour la clientèle c’est très important parce qu’on est spécialisé dans cette marque-là donc au moindre souci on est capable de la gérer.
Cyril : Pour les stocks et les pièces détachées c’est beaucoup plus simple de vendre une seule marque. L’avantage c’est qu’on connait les produits par cœur, le stock est réduit, ce qui réduit également les coûts et puis le fait qu’on soit spécialisé dans la marque rassure les clients.

RIKA : En 3 mots, comment définiriez-vous RIKA Soissons ?

Vanessa
: L’accueil, on a beaucoup de client qui nous font part de leur satisfaction sur notre accueil et qui reviennent d’ailleurs pour ça. Je pense qu’aujourd’hui quand on se lance dans une aventure comme ça il faut aimer ce qu’on fait, il faut aimer le produit qu’on vend et il faut avoir confiance en soi.
Cyril
: il faut rester sincère, le client va faire le tour des concurrents et il sait tout de suite si le commercial essaye de l’embobiner avec des arguments qui ne tiennent pas la route. Nous, on sait ce qu’on vend, on n’a pas besoin de mentir pour vendre.
Vanessa : Donc accueil, sincérité et passion.

RIKA : Quel est le concept derrière le design de votre magasin ?

Vanessa
: On voulait un magasin où les clients se sentent bien à l’intérieur. Un magasin qu’ils trouvent convivial, familial. Je voulais rester dans les valeurs familiales de RIKA et parce qu’on est comme ça aussi. Je voulais que les clients puissent se projeter, s’imaginer chez eux et qu’ils puissent avoir un coin où ils sont en face d’un poêle en fonctionnement. On a réussi à faire tout ça et on a des bons, les clients apprécient avoir un beau magasin. Ça met en valeur les poêles, ce qui est important parce que RIKA a une image de marque haut de gamme donc il faut avoir un magasin en cohérence avec cette image.

RIKA : Avez-vous un modèle préféré ?

Cyril
: Mon préféré … c’est entre le PARO et le DOMO. Mais j’ai un réel coup de cœur pour le PARO. Il n’y a pas de comparatif chez la concurrence, c’est vraiment un beau produit. Pour un mixte, on reste dans des proportions idéales : pas trop gros, pas trop petit et il y a des petits détails qui montre la qualité de RIKA. Le DOMO c’est le top du granulé, c’est ce qu’on vend le plus. On peut lui trouver toutes les qualités : il a toutes les sorties de fumées, il a la plus grosse contenance en granulés, il a tout ce qu’il faut.
Vanessa :
Moi aussi c’est le PARO. Esthétiquement il est top et je suis très amoureuse de la flamme du bois. Sur ce modèle là on retrouve la tranquillité du granulé quand on n’est pas sur place et quand on rentre on a la flamme du bois donc pour moi c’est le bon compromis.

RIKA : Avez-vous une anecdote amusante avec un client ?

Cyril
: Sur un entretien d’un REVO qui a 8 ans, la cliente me dit « il doit y avoir un problème parce qu’on n’a jamais rien changé sur le poêle et ma collègue, qui a fait installer un poêle d’une marque concurrente il y 2 ans, elle a déjà changé la bougie. » Je lui ai dit « C’est normal, c’est du RIKA ».
Vanessa
: Quand on était en plein travaux magasin, on a reçu un appel pour un devis. On a donc fait une visite chez eux et ils ont signé le devis, alors qu’on n’avait pas encore ouvert le magasin, on n’avait même pas de poêle d’expo, on avait juste mis l’enseigne. Juste à partir des photos sur le catalogue et nos explications, on a vendu notre premier DOMO.

RIKA : Qu’est-ce que vous imaginez pour l’avenir ? Comment voyez-vous l’évolution du marché ?

Cyril
: On a une petite crainte par rapport au prix du pellet en ce moment mais ce qui nous rassure c’est que malheureusement toutes les autres énergies ont également augmenté. Même avec la situation actuelle, on vend encore pas mal d’appareils. On a la chance d’avoir un carnet de commandes bien rempli, même si la fin d’année va être compliquée.
Vanessa
: Je suis entièrement confiante. C’est vrai qu’on avait un peu peur avec l’augmentation du granulé mais c’est une énergie qui reste toujours au bas des courbes par rapport aux autres. Et puis RIKA est devenu mon bébé, donc j’ai entièrement confiance en la marque. On commence à avoir du parrainage, on a la chance de recevoir beaucoup de retour de la part des clients. Les gens sont très contents, le poêle chauffe des pièces dans lesquelles ils ne pensaient même pas. On a des clients qui ont complètement coupé leur électricité. Notre but c’est d’ouvrir d’autres magasins RIKA par la suite.

Cyril_Vanessa_RIKA SOISSONS
Cyril Silva & Vanessa Magnier

Plus d’information sur le magasin Premium RIKA Soissons.

Kategorie Actualités
RIKA

RIKA

BLOG.CONTACT_FORM_TITLE

Remplissez simplement le formulaire suivant, et cliquez sur "Envoyer"

En cliquant sur « Envoyer ma demande », vous consentez à ce que vos coordonnées de contact soient sauvegardées et traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Votre message a été envoyé avec succès. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Malheureusement, la transmission de votre demande n'a pas fonctionné. Veuillez réessayer.